Témoignage de David G. , Ingénieur concepteur chez Open

08/11/2016

" Diplômé de l'Ecole Centrale de Nantes en 2002, je me suis orienté vers une carrière d'ingénieur en développement de bancs de test. Pendant une dizaine d'années, je suis intervenu sur différents projets, majoritairement sur des sites du groupe Schneider Electric. J'ai intégré Open en juin 2013, et ma première mission s'est déroulée… chez Schneider Electric ! Quelques mois plus tard, j'ai ressenti une vive douleur dans le dos en essayant (en vain) de me lever de ma chaise. Une IRM passée en urgence a vite fourni une explication à cette douleur : double hernie discale. Il m'était alors impossible de rester assis (ou debout) plus de quelques minutes.

Les médecins et spécialistes du dos que j'ai alors consultés m'ont expliqué que ce mal de dos dont souffrent de plus en plus de personnes est lié au fait que nous restons beaucoup trop assis. Mon cas était un peu plus compliqué, puisque j’ai eu un accident une quinzaine d’années plus tôt, et que mon dos était déjà bien fatigué. D’autres symptômes sont donc apparus (sciatalgie, perte de sensibilité dans une jambe et difficulté à marcher). 
​Après 2 ans et demi d'arrêt, et une première tentative de reprise du travail refusée par la médecine du travail, j'ai réussi à reprendre le travail, grâce à Open et sa mission Handicap, qui a mis en place un poste de travail adapté à mon problème de dos (bureau réglable en hauteur, fauteuil ergonomique et chaise assis-debout).

Cet aménagement de poste a été possible, grâce aux actions menées conjointement par la mission Handicap d’Open,  la médecine du travail, le Sameth38 (Service d’Aide au Maintien dans l’Emploi des Travailleurs Handicapés) et la société Azergo (conseil en ergonomie et vente de solutions).

La première étape a consisté à faire une demande de RQTH (Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé), ce qui facilite le retour au travail, en donnant notamment droit à un aménagement de poste. Avec le feu vert de la médecine du travail, tout s'est enchaîné très rapidement. Le délai était court, mais les différents interlocuteurs ont tout mis en œuvre pour que je reprenne dans les meilleures conditions. J'ai ainsi pu bénéficier d'un aménagement de poste dès mon premier jour de reprise. La société Azergo, qui a fourni le matériel nécessaire à l’aménagement de mon poste, a fait preuve d’une grande réactivité, ainsi que d’une très grande souplesse en nous proposant de nous prêter le matériel afin de faire des essais, et de choisir la solution la plus adaptée à ma situation.

Aujourd’hui, après quelques semaines et différentes solutions testées, mes conditions de travail sont nettement plus confortables. Ma douleur ne s’est évidemment pas envolée comme par magie, mais je peux enfin reprendre une vie professionnelle « normale », ce qui n’aurait pas été possible sans l’intervention et l’implication des différents intervenants.

Et, cerise sur le gâteau, la solution proposée est mobile. Je pars donc dans quelques jours en mission chez un nouveau client (que j’ai évidemment informé de ma situation) avec tout mon matériel. La prochaine étape : équiper ma voiture d’un coussin de soutien lombaire, afin d’améliorer mon confort pendant les trajets."